Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Zoé PIVERS

A la faveur du vide

Quand les livres s’effeuillent,
Sous les yeux d’un bougeoir éteint ;
Ce sont les mots qui se recueillent,
Et là se fane leur chemin.

Endeuillés les projets,
Que les adieux assassinent.
Sans litige, les regrets,
Nous plantent leurs épines.

Je me sens sèche, comme une terre,
Où rien ne pousse à la vie ;
Chant de corneilles sur champ de misère,
Je m’enracine dans la tragédie.

Qu’elles sont longues ces heures,
De ces jours qui s’ennuient,
A gommer les erreurs,
D'improbables manuscrits.

Je contemple la falaise,
Où les larmes s’échouent,
Avec un vent de malaise,
A bout de souffle sur les joues.
Et le vide ose à peine
Se montrer magnanime ;
Mais dans ses bras, je me sens reine,
Et de sa faveur, légitime.

Au pied de cette falaise,
Chatouillé par les algues,
Mon cœur sur son genou,
Soupire et s'apaise...
Lui, le mouvement des vagues,
C’est fini, il s’en fout...