Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Patrick VIOLETTE

L'interstice du poète

Souvent, aux fuyantes lueurs du jour mourant
Je m'assieds, seul et savoure la nocuité
Déjà flottante des vapeurs d'herbes fruitées
Doux poison de mes nuits où je m'isole, souffrant

Rémige à la main, je macule la blancheur
D'une vierge page avec l'encre de mon coeur
Je traduis l'interstice qui réside encore
Entre mon esprit noir et la chair de mon corps

Le flot de mes larmes sur la soie de mes yeux
Dévoile encore la dualité infuse
Qui chaque jour m'abandonne plus anxieux

Ma soif de lumière et mes tempêtes obscures
Voilà ce qui gît derrière la diaprure
De mon regard soyeux brillant de mille feux

Juin 1999