Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Néhémy RAMPON

Douce luxure

Accoudé au rebord d'une fenêtre ouverte,
Mon ami, ennuyé, promenait ses regards
Sur le trottoir mal éclairé d'en bas, un soir
Qu'il faisait froid, où de jeunes filles alertes

Devant leurs portes entrouvertes l'attendaient.
C'est qu'il pensait souvent, en rentrant du travail,
Sortir, silencieux, par un petit portail,
Son manteau sur les épaules. Et indiscret,

Mon ami s'intéressait à une charmante
Jeune femme, légèrement vêtue de noir.
Aussi l'avait-il invité chez lui à boire,
Alors que dehors minuit sonnait. Et tremblante,

Elle lui racontait sa vie, ses désespoirs,
Jusqu'au matin. Et seul dans le grand lit défait,
Mon ami s'éveillait d'un sourire d'espoir
Pour cette femme qui, entre ses bras, pleurait.