Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Méric GUILLO

Voyage à Rome

Tel un radeau mouillé de langue mère
Je vais au détour d'Ostia revoir la mer.
Allégé, seul et sans fardeau en bagage
Je hisse au vent mon retour de naufrage.

J'arpente, le sel brisé sous mes pieds nus,
En bohémien, l'hiver de ce delta inconnu.
Tandis que les flots s'égosillent en rampant,
Mon image apparaît à l'horizon du Vatican.

Blanche, irriguée par les embruns salutaires,
Mon âme trop amère, pleure Rome, l'insulaire.
Alors de mon cœur drossé sur ce port antique,
S'échappe le frisson d'une de ces guerres puniques.

Passé flou de ces mers houleuses, aspergé
D'éclat de sommeil anguleux, en apogée,
Assailli par les vagues plates de la terre,
Je noie mon écriture dans l'eau d'autres éther.

Tel un radeau mouillé, et cætera.