Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Méric GUILLO

L'ombre

L'ombre sinueuse et docile,
D'un léger battement des cils,
Sur mon corps rampe, nue,
Tel un conquistador ingénu.

Ses lèvres mouillées de sueur
D'été, condamnées à ma peau blême,
Réinventent l'instant suprême
Et l'attente de leurs lentes douceurs.

Entre griffures et frôlements
De ses ongles électriques,
Notre cri charnel nous ment
Et mon corps vibre, apathique.

L'aube s'échappe en farandole.
Assemblées jusqu'à l'extrême,
Nos deux vies en volutes folles
Se fondent, se confondent, puis, s'aiment.

L'agonie vient du jeu du silence
Ou les enlacés du rite se noient,
Dans l'étrange nuit de l'absence
Sourde, aux tremblements de leurs doigts.