Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Méric GUILLO

Je vais attendre un peu

Je vais attendre un peu, avant de me noyer.
Attendre un jour ou deux et ne pas m'ennuyer
Ce n'est pas la saison, il ne fait pas encore froid.
C'est l'été parait-il. Ne perd pas ton sang-froid.

Je vais attendre un peu, ce n'est pas la récrée.
La saison n'est pas morte. Pas encore enterrée.
La lumière suit son cours de vallons en vallées.
Les vergers du clergé de fruits frais sont chargés.

Il est temps que j'attende le moment du danger.
Sur mon arbre perché tout au bout d'une rangée
D'une patience solitaire comme un vieux destroyer
Je vais attendre un peu, avant de me noyer.

Tout au bout du bout, de ma vie en errance
Tout au bout d'un quai comme un train de souffrances
Tout au bout du bout, de ma pâle existence
Tout au bout de la vie, tout au bout ; l'impatience.

Je vais attendre un peu, avant de me noyer.
Attendre un jour ou deux et ne pas m'ennuyer
Ce n'est pas la saison, il ne fait pas encore froid.
C'est l'été parait-il. Ne perd pas ton sang-froid.