Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Méric GUILLO

Et les deux hommes

Et les deux hommes se sont embrassés, avant
De partir à la guerre. Ils se sont aimés, oui
Peut être. L'un était pur et l'autre son ennemi.
Ou bien l'inverse. Qui peut le dire? Souvent

Ils se sont parlés en langage des signes
L'un disait oui, à tout ce que disait l'autre
Et l'autre répondait d'accord en restant digne.
Tout était parfait dans le monde de l'autre.

Ils sont allés tout droit devant eux et en avant,
Chacun vers son destin dans le pas des autres.
Ils sont allés, oubliant qu'ils s'aimaient avant,
Chacun dans son armure vers la mort de l'autre.

Et les deux hommes se sont embrochés en pleurant
Chacun de leur côté. Ils s'aimaient pourtant, avant.
Avant la déchirure de cette sale blessure, devant.
Et les deux hommes se sont embrassés, Mourant...

Chacun de leur côté.