Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Junold SAINT-CYR

Lettre à mon neveu

Comme tes frères tu es né avant la date prévue
Comme tes frères tu t’es battu et tu as survécu
Beaucoup ont crié que la gloire est au Tout-Puissant
Moi je préfère dire bravo Jaymee le battant

Certains naissent et rentrent chez eux peu de temps après
D’autres naissent et ne rentrent malheureusement jamais
On continue à voir que c’est la volonté de Dieu
Tu es rentré je dis bravo Jaymee le valeureux

Demande leur de m’excuser cher filleul et neveu
Si je n’arrive pas à penser comme eux
Que des mois d’angoisse à l’hôpital dans une couveuse
C’est la volonté du Très-Haut dans sa grâce majestueuse

Oui j’ai eu peur en te voyant dans cet état
Derrière les baies vitrées le corps câblé et las
Quel sens a donc une telle épreuve pour un bébé naissant?
Mystère de la vie donc on regarde vers l’avant

J’ai écrit spécialement pour toi ces quelques mots
J’aurais pu pour ton baptême les clamer tout haut
Pour qu’on se souvienne du dur combat que tu as mené
Car tu n’as pas choisi avant terme d’être né

J’aurais pu du haut de la Chaire les crier au micro
Saluer ton courage d’avoir survécu à tant de maux
Pour une fois de faire la place à la force de l’humain
A un bébé vaillant qui est revenu de loin

Mais tu sais c’est difficile d’aller à contre-courant
On est souvent incompris tu le sauras une fois grand
C’est difficile de ne pas rendre le crédit au divin
Surtout pour les bons coups surtout quand tout va bien

Petit à petit l’oiseau fait sûrement son nid
Le caractère se forme le système se fortifie
Aujourd’hui dans le Christ tu es né de nouveau
Car tes parents t’ont porté sur les fonts baptismaux

Dieu est grand tes parents le croient fermement
Honore-les comme le veut le divin commandement
Continue à chaque instant de mener ta bataille
Contre la fragilité de la vie poursuis donc ton travail

Parce que le plus grand respect est dû à l’enfant
Comme le disait le poète Juvénal en son temps
Je cueille donc ce respect chargé de pétunias
Pour m’incliner tout bas devant ta force de combat

Je n’ai que ma plume pour chanter la lueur dans tes yeux
Tu sais que nous les poètes on ne vit que de peu
Je te souhaite donc la santé aujourd’hui et demain
Va mon grand et tout au long de ta vie porte-toi bien!