Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Junold SAINT-CYR

La Port-Salvienne

Lorsque je pense à elle à son sourire sublime
Le temps s’arrête net rien ne bouge rien ne rime
Je me sens envahi d’un sentiment suprême
Qui pénètre mon âme tel un violent poème

Lorsque je l’imagine à n’en plus finir
Mon cœur est tourmenté son regard me chavire
Comme un fou je m’abandonne à ce monde onirique
Pour ensuite être morose d’un instant si magnifique

Je la vois à Pointe-Sable marcher fièrement
Caressant le sable blanc de ses pas envoûtants
Pendant qu’à ses côtés épris de sa beauté
Je la prends dans mes bras pour ne plus la quitter

Je la vois partout où m’emporte le rêve
Qui transperce mon cœur d’un joli coup de glaive
De Carpentier à Dumont de Marcabée à Barbois
Port-Salut m’appartient je me sens comme un roi

Courue par tant d’hommes lors de nos fêtes galantes
Sourire coquin mine ravissante à jamais élégante
Elle séduit brutalement par sa beauté ravageuse
Elle étonne le monde par ses courbes majestueuses

Chapeau de paille lunettes de soleil posture noble
Elle rayonne de lumière sous le regard ignoble
De quelques médisants pendant qu’avec constance
Me ramène toujours à ses pieds sa prestance

Je voudrais l’embrasser d’un doux baiser de rêve
Respirer le parfum de son corps sans trêve
La prendre dans mes bras et sentir la chaleur
De sa peau envelopper doucement mon cœur

Si d’aventure vous la croisez quelque part
Faites-lui donc le message que je rêve d’elle très tard
Durant mes nuits d’angoisse quand elle tourmente mon âme
Ô la Port-Salvienne femme entre toutes les femmes!