Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Emerich MEYA

Terre !

Une terre oubliée sans patrie ni fortune,
Sans l’amer et l’amour, sans pitié ni témoin,
Où terminer enfin –ô délice nocturne-
Le livre commencé dès le petit matin.

Sans l’amer et l’amour, sans pitié ni témoin,
C’est l’histoire triste d’un navire sans voiles,
Le livre commencé dès le petit matin
S’effeuille au grès du vent et s’envole aux étoiles.

C’est l’histoire triste d’un navire sans voiles :
Entre mille vagues, tempêtes et tourments
S’effeuille au grès du vent et s’envole aux étoiles
La voilure oubliée par les hommes distants.

Entre mille vagues, tempêtes et tourments
Une île où vivre-enfin -mon idylle bohème ;
La voilure oubliée par les hommes distants
Servirait à la fin de livre à ce poème.