Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Elodie ALPHONSINE

Portrait intérieur

Un jour, au détour d’une rue
Le contour d’un visage apparaît
Tu ne le vois pas parfaitement
Tu ne distingues pas le bonheur qui frappe à ta porte
Mais le lendemain, ce contour se rapproche de ton corps
Tu peux distinguer la couleur de ses yeux
Et aussi la douceur de ses cheveux
La semaine d’après, tu tombes amoureux
Tu goûtes avec saveur la chaleur de ses lèvres
Tu imagines déjà ton foyer et tu parais être comblée
Mais il s’enfuit de ta vie sans t’en avertir
Il te faudra du temps pour surmonter mais toute la vie
Et même la mort, à jamais plus trois jours, pour l’effacer
C’est l’histoire de chacun de nous
De toutes ces envies qui nous rongent
Et dont nous ne parlons jamais
Je vis par les battements de mon cœur
Au rythme de mes émotions
Mes illusions les plus improbables
Aussi imperceptibles soient-elles à mes pensées
Je t’aime, je t’aime ! Mais ne le disons pas souvent
Avec le temps il perd tout son sens
Une impression de routine s’installe petit à petit
Et on finit par douter de sa sincerité
Avec le temps, les « Je t’aime » ont été industrialisés
Et avec eux cette joie d’aimer
Où sont passés les amoureux
Ils se sont peut-être évaporés
Et les injures sont devenues d’actualité
Disons plutôt « je te hais » pour changer
Mais changer ne sert à rien
Pourquoi suis-je donc si pessimiste en la vie
Et avant tout en l’amour
Mais peut-on parler de l’amour comme de toujours
La vie, c’est tout, mais ce n’est rien
Elle a une grande valeur, certes
Mieux vaut jouer avec la sienne
Montrer que nous sommes un tout
Uniquement un tas de poussière
Qui retournera à la poussière
« Le bourreau tue toujours deux fois
Une seconde fois par l’oubli »
Nous ne sommes pas éternels et notre vie est fragile
Si nous voulons réellement la détruire
Personne ne pourra nous en empêcher
Peut-être aussi que ces poèmes
Font partie de ma propre histoire
De vous à moi !… A vous