Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Elio LEGER

Carapace

La souffrance s'apparente au venin qui pénètre
Dans les failles, les fissures, il trouve son chemin
Celui qui le conduit aux antres du malsain
L'homme est fragile, agonisant, forcé à se soumettre

Mais tous ne sont pas destinés à l'odieux chagrin
Celui là est armé, il ne tombera pas dans le ravin
La morsure, le poison, il n'en a pas peur
Nenni-da, le mal est un très bon cacheur

En ce sens, la carapace, non loin d'être indéféctible
Rend l'homme au sublime cœur être impassible
Anesthésiant la passion et la floraison
De quoi se protège-il ? Le cœur est voué a la prison