Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Ed AYMIL

Lake Shore Drive

l’autoroute enfilait l’autoroute qui enfilait l’autoroute
partouze de kilomètres sur l’autoroute du soleil
du soleil qu’ils l’avaient appelé
ça lanc’quinait depuis que j’avais quitté la cité

la vase tombait drue sur la carcasse de ma vieille Packard
les essuies glaces marchaient comme un vieux palpitant
rab de temps mort fatiguée ma caisse
fatigué le driver

fatigué la jauge d’essence
posait sa tête sur le zéro
fatiguées les marlboro rendaient l’âme
une dernière tige que je me collait au bec

la pluie pas franche pour deux ronds
une salope avec un pote craignos le brouilllard
je roulais les yeux rivés à l’asphalte
deux pailles cherchant la ligne blanche

l’autoroute enfilait l’autoroute qui enfilait l’autoroute
partouze de kilomètres sur l’autoroute du soleil
du soleil qu’ils l’avaient appelé
ça lanc’quinait depuis que j’avais quitté la cité