Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Alexandre VILNET

La pianiste

Quelques notes posées sur un clavier jauni,
Des accords apaisés forment la mélodie,
Les doigts courent sans peur, les tremblements sont loin,
Les paupières sont closes et le plaisir atteint.

Elle est dans cet instant où tout n’est que silence,
Ses lèvres sont lâchées, le sourire est intense,
Le moindre son caresse les murs décrépis,
Et rendent le présent plus supportable aussi.

Je reste dans son dos, elle ne me voit pas,
Je verse quelques larmes que je n’essuie pas,
Elles sont trop empreintes de ce doux moment,
Elles sont un orgasme et un effondrement.

Ces larmes sont en moi autant que sur mes maux,
Je l’aime atrocement mais je garde mes mots,
Je ne prends pas le risque d’être rejeté,
Je préfère venir la regarder jouer.