Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Alexandre GAILLEZ

In memoriam

Il faut croire qu'on a dans notre malheur
Besoin de ces endroits fait pour qu'on y pleur
On y vient de temps en temps déverser quelques fleurs
Qu'on abandonne là, jusqu'à ce qu'elles meurent

Quand novembre revient s'installer
Je me garde bien de juger ou de parler
De tous ces gens arpentant les allées
Plantant des fleurs dans le sol gelé

Ils s'accrochent aux idées d’éternité et de jardin
à ces billevesées de religieux et de chrétiens
ça les consoles, mais comme moi ils savent bien
Que là sous mes pieds, tu n'es plus rien

Oui je suis un mécréant et un sans fois
Je ne vis la vie qu'une journée la fois
Tout comme je le faisais autrefois
Quand tu la vivais avec moi

ça m'a laissé des mots, des odeurs, des souvenirs
Des idées très précises, des valeurs, des sourires
C'est la seule façon de ne pas te laisser mourir
À travers ma vie, il y a de toi qui transpires

Sans jamais commettre d’indiscrétions
À travers des détails des sensations
C'est à toi que le monde semble faire allusion
Et fait pleuvoir par compassion

On disparaîtra tous c'est une évidence
Et tous nos détails prendront de l'importance
Ainsi mes souvenirs cherchent à combler ton absence
Et l’éternité n'effacera pas ta présence