Les Sept dons du Saint-Esprit: Sagesse (1)

.1.

Seigneur donnez-moi la Sagesse

Et donnez-moi votre pardon

Ecoutez la prière au fond de mon cœur
J’écris dans la quiétude les heures sont apaisées
Tout en haut dans ma demeure sur une table
Mon cahier posé parmi les livres les papiers
Dehors le ciel est bleu le soleil chauffe à travers la fenêt
Une semaine encore et ce sera le printemps
O pays que j’aime ô midi Méditerranée
Tant de fous et de sages ont foulé cette terre
Tant de livres s’y sont ouverts
Et ce matin la messe est dite
J’écris dans la quiétude en bas l’épouse et les enfants
Beurrent la peau nue d’un poulet
Chauffent notre marmite
L’odeur monte des tubercules frites
C’est dimanche le carême est levé

Faut-il que je sois pardonné
O Seigneur donnez-moi un peu de votre sagesse
Je croyais aimer vraiment l’Eglise
Mais je ne l’aimais pas ô malheureux enfant
J’aimais le songe que j’avais sur elle
J’aimais ce qu’elle avait été
Je n’aimais pas ce qu’elle était
Comme une épouse qu’on aime quant elle a vingt ans
Et qu’on n’aimerait plus quand elle est vieille
Et encore l’Eglise pourtant
L’Eglise ne vieillit pas
L’Eglise est plus jeune que moi
Je n’aimais plus ce qu’elle était
J’aimais l’Eglise d’autrefois
Plus belle peut-être et encore
Et encore je ne sais plus
Je ne sais pas si l’Eglise était plus belle
N’est-elle pas plus douce plus compatissante
Et sous les ombres et dans l’humiliation
N’est-elle pas plus puissante
Apprends à voir à regarder
Apprends à aimer
Celle d’hier n’était pas ta mère
Ta mère c’est aujourd’hui
C’est ce peuple d’aujourd’hui
C’est comme la France
Telle était ma souffrance
Que mon amour s’était perdu
Dans le rêve la révolte les mots absolus

Seigneur j’ai mal aimé ouvrez-moi vos mystères
Ce n’est rien d’être une religion
Il y a d’autres religions sur terre
D’autres livres contre nos passions
Ce n’est pas cela qui importe
C’est l’Eglise le peuple de vos enfants
C’est le don que Vous avez fait de nous-mêmes
Avant de monter jusqu’aux Cieux ../..