Les Douze fruits du Saint-Esprit: Patience

Ecris : patience, quatrième fruit de l’Esprit

Tu n’as pas levé le fer pour vaincre
Sur la Croix ton Seigneur a déjà vaincu
Il a vaincu la mort Il a vaincu l’enfer
Il a vaincu le monde
Ce n’est pas pour vaincre le monde que tu entres en guerre
C’est pour n’être pas vaincu
C’est pour compter au nombre des vainqueurs
C’est pour ton salut ton honneur
Oui tu aimes la victoire
Tu aimes le goût du sang qui n’a pas coulé en vain
Au nombre des vainqueurs il n’y a plus de loi il n’y a plus
Tu n’es plus sous la loi de l’histoire
Mais sous la grâce de l’éternité

Que t’importe l’issue de tes batailles
Une bataille ne fait pas toute la guerre
Tu t’es battu
Il n’y a plus de destin il n’y a plus d’inconnu
Le temps est une sphère la Croix a fermé notre histoire
Tu connais le commencement et la fin
Que t’importe de lire aux lignes de ta main
Tu connais l’avenir
Tu sais comment le monde finira
Qu’as-tu besoin de savoir ce que tu sais déjà

Aussi bien que les anges et pas moins que tous les saints du
Tu connais l’avenir
Il ne te revient que de choisir
La victoire ou la défaite
L’honneur ou l’humiliation
L’exil ou ta patrie
La cohorte des enchaînés
Ou le triomphe aux Champs-Élysées
Tu connais l’avenir
Il ne s’impose à toi que d’en choisir le sens
Voilà notre souffrance
La douleur du guerrier
Le poids de ton épée le froid dessus tes pieds tout l’hiver
Et les entailles dans ta chair
Et le ricanement de l’ennemi qui t’humilie un jour
Avant d’être humilié à son tour
Pour toujours
Patience tu connais la fin
C’est ta plus grande grâce
Il fallait pour cela que coule le sang de Dieu lui-même
Bonne Nouvelle que rien jamais ne lasse
Jésus t’aime.