Les Douze fruits du Saint-Esprit: Bonté (2)

../..
Avec ton petit cœur ton petit cerveau tes petits doigts qui
Avec tes petits doigts qui tournaient les pages des livres s
Avec tes petits discours et ta prière conique
Ta prière tournée vers toi, qui te recouvre comme un chapeau
Avec des étoiles d’or imprimées dessus et au milieu un crois
Celui-là était fou non point le fou de charité mais le fou q
Qui attend
Qui attendait que vienne le Seigneur
Mais que le Seigneur vienne pour lui
Que Dieu se dérange un peu descende le chercher
Et lui n’allait nulle part
Lui ne pensait pas même à se déranger de chez lui vers aille
Dieu venait pour les meilleurs
Dieu venait prononcer de chaudes félicitations
Dieu venait m’envelopper de tendres consolations
Et le monde pouvait mourir
Le monde pouvait pleurer gémir
Tu croyais que ton royaume à toi n’était pas de ce monde
Tu le laissais au démon le monde était indigne de ta hauteur
Dieu venait pour les meilleurs
Oh mon Dieu maintenant je vous vois
Pardon mon Dieu pardon pour cette bonté toute simple
Pardon pour cette bonté si facile et si douce
Crétin que je suis je crois que la sainteté est impossible
Je crois que le Ciel est si haut inaccessible
Mais non le Ciel est ici
Dans ton cœur et celui de Dieu qui bat dans la poitrine de t
Regarde ton Dieu qui respire
Entends le Dieu des armées qui rit par la fenêtre d’à côté
Regarde ton Dieu qui souffre et te regarde
Et te tend une main sale
La bonté n’est pas difficile et cela tu le sais
Cela tu le sais pourtant
Et pourtant tu ne sais pas qu’elle est la porte du Ciel
Si près
Devant toi
Si près de ta main
Si près de toi tous les jours
Rien de plus facile que cela
Ouvre
Ouvre

Ouvre…