Les Douze fruits du Saint-Esprit: Bénignité (2)

../..
Tes yeux ont broyé tant d’esprits
Ils ont meurtri tant de cœurs
Sans que ta langue ait remué
Si Dieu pouvait tu souffrirais chaque heure
Mille injures que tu ignores
Et l’or que tu as enfoui
Si Dieu pouvait si tu n’étais pas son ami

Mais voilà il n’y a rien qui te transfigure
Tu es cet homme que voyait Dante
Petit chrétien d’un grand refus
Petit chrétien sans aventure
Il n’y a rien qui te tourmente
Ni d’être saint ni d’avoir cru

Que ta vie fut donnée pour la grandeur
Que le Dieu des armées a besoin de héros
Que le Dieu des armées a besoin de guerriers
Qui s’avancent et qui veillent quand toi tu sommeilles
Qui s’élancent et n’attendent pas
Qui s’en vont à l’assaut de la sainteté
Qui s’élancent et n’attendent pas la mort
Une lance et le sang dans un calice d’or
Voici la quête immense
Et l’œuvre s’accomplir

O Dieu pourquoi n’ai-je point ce désir
Aimer est une grâce
Je le sais maintenant
Mon âme est trop menue donnez-moi votre grâce
Comme si je ne vous avais jamais encore aimé
Comme un couple qui se renoue qui recommence
Je veux aimer !