Les Douze fruits du Saint-Esprit: Bénignité (1)

Ecris : bénignité, septième fruit de l’Esprit

O Dieu si j’avais le courage
Si j’étais assez fort pour vous le demander
Vous me feriez connaître mes outrages
Mille injures de la journée

Mais Vous êtes si doux
Et si doux est l’empire de vos lois
Que je mourrai peut-être sans jamais les connaître

C’est cela être médiocre
C’est l’or devenu ocre
C’est la coupe d’or de mon Père
Mon héritage enfoui sous la terre

Ainsi tu es content de toi
Tu n’as pas entendu que Jésus vomit les tièdes
Tu te confesses un moment chaque mois
Et ton Dieu te pardonne

Et ton Dieu te pardonne
Et toi
Est-ce donc là tout ce que tu donnes
Est-ce là toute ton aide
A Dieu qui veut sauver le monde

Si Dieu pouvait si tu n’étais pas libre
Tu sentirais en ton corps chaque fibre
Pincée par tes indifférences
Il n’y a pas que tes offenses

Il n’y a pas que les péchés que tu avoues
Devant Dieu fermant les yeux à genoux
Ces fautes-là t’ont humilié
Ce n’est rien que de les confesser

Tu te laves d’une boue qui te gêne
Tu veux être propre comme un dieu
Tu ignores le mal que tu sèmes
Et tu te relèves heureux
../..