Si peu de choses


Il reste peu de choses,
Vraiment si peu de choses
De cet amour usé.
Celui dont on disait
Qu'il était éclatant
Et saurait déjouer tous les pièges du temps.
Mais voilà qu'il se meurt comme un âtre oublié
Que l'on n'a pas pris soin de souvent ranimer.
 
Il reste peu de choses,
Vraiment si peu de choses,
Quand le temps a chassé
Les effluves du coeur qui parfument les mots.
Tous ces mots si gentils qu'on pose sur nos lèvres,
Qu'on invente parfois car on les veut plus beaux.
Mais, quand l'indifférence a remplacé la fièvre,
Comme ils sont anodins, et comme ils sonnent faux !
 
Surtout, pas de rancune
Si madame la Vie
Ne nous a pas choisis
Pour un plus long chemin
Surtout, pas d'amertume.
Que le film soit beau, ou bien qu'il soit raté
Il y a une fin...
 
Il reste peu de choses,
Vraiment si peu de choses,
Que des sourires discrets.
Quelques phrases banales quand le silence est lourd.
Parce qu'il nous assaille un peu plus chaque jour.
Parce que nos regards n'osent plus s’affronter,
Inexorablement on devient étranger.
 
Et puis, de peu de choses, il ne reste plus rien
Que deux êtres lassés qui se tournent le dos.
Il ne reste plus rien de cet amour ancien
Qui n'a plus de raisons de mériter ce mot.
 
Surtout, pas d'amertume
Même si le bonheur a refermé ses ailes,
Si le pire a gagné.
Surtout, pas de rancune !
On ne dit pas, des fleurs, qu'elles n'ont pas été belles
Parce qu'elles sont fanées