Igneum mare   

Tout flamboie. Au milieu des coraux abyssins,
Le grand poulpe s’éploie et mêle à l'eau qui fume
Le frisson nébuleux de ses remous de brume
Qui court parmi la chaude haleine des bassins.

Et partout les poissons, en furieux essaims,
Fuyant les jets épars du volcan qui s'allume,
Fendent la pourpre bleue et la sanglante écume
Où flottent ardemment et fusent les oursins.

Et la nacre enflammée et la brûlante mousse
Pleuvent avec le feu que la mer éclabousse.
Car partout, jaillissant du cratère en bouillons,

Embrasant l'anémone et les algues fleuries,
Dans l’âcre tournoîment des rouges astéries,
La flamme violine ondoie en tourbillons.