Le rejet   

Comme une lame de fond
La souffrance vient chasser la raison
Mon cœur saigne de ce rejet
Effaçant vingt années partagées

Il reste l'incompréhension,
Le désir de justice
Le besoin que l'autre ait mal
Pour soulager cette douleur, plus de compassion
Plus d'armistice...
Oh rien ! que du banal
De nos jours, où la course aux plaisirs est virale
Cela s'appelle le divorce
"Of course !"

De plus, cela s'accompagne de la trahison des amis :
Ils choisissent un camp
Au lieu de rester neutres
En fait, cela dévoile les vraies pensées,
La vraie amitié
Plus de faux semblants !
Ce ne sont que des pleutres...
Ce voyage a New York est la preuve concrète
De leur bassesse !
J'aspire à relever la tête
Que Dieu me donne la Sagesse !
Que la honte tombe sur eux
Qu'ils subissent les règles de leur jeu

Outre la trahison, outre l'infidélité,
Insupportable est ce sentiment de rejet,ce manque de respect
Je crie, oui je crie
Mes larmes ne sont pas encore taries
Vidée, lessivée...pourtant, je devrais le remercier :
Ne suis-je pas délivrée
Du plus grand menteur ?
Du plus grand manipulateur ?