Au son des flots

Les sangles glissent
Le long des corps
Et la mer monte
Au son des flots

La haine titube
En ce corps malade
Et l’amour soluble
Se terre en embuscade.