Amor

Je marche avec les spectres sur des rivages lointains
Penché à la fenêtre d'un funeste destin
Et lorsque j'imagine que s'envolent mes soupirs
Je ne veux être qu'un homme et t'aimer à loisir

Me croiras-tu peut-être le jour de la tempête
Quand viendront les anges, peut-être les démons
M'arracher de tes bras et faire saigner ton cœur
Qu'en te disant je t'aime je me mourrais déjà .