L'infini de la mort...   

Avec la mort du fils meurt aussi notre tombe
Dans le désert glacial de l’oubli infini
Plus de fleurs ni de larmes en cette catacombe
Fini le souvenir même en catimini…

Du lichen sur granit sur la croix de la rouille
Sans aucune prière et aucun sacrifice
Toutes ces vanités ont fui notre dépouille
S’accomplit pleinement l’antique maléfice…

Impasse de la vie seul aboutissement ?
Déjà comme j’ai mal du plus pur de mon âme
De me dire qu’un jour toi aussi mon enfant
La faucheuse t’aura sous le fil de sa lame…



Qu’en est-il de la mort du secret de l’enfer
Quasars comme trous noirs sont pour science un mystère
La divine chaleur du saint Pater Noster
Ou bien au contraire la froideur de la terre
Transcendent pour toujours le destin revolver
Physique ou spirituelle où s’enfuit la lumière
Qui peut faire taire l’absolu de l’éther
Quand la paix des étoiles accueille la poussière…