Gouttes de pluie

Au gré du temps, du vent, elles fuient ...
Elles sont les gouttes de la pluie.
Infimes larmes nées de l'orage,
De la vapeur ou de l'outrage -
Sur nos visages elles rebondissent ;
Effleurent la rose, le myosotis ...

Dans le ciel sombre du désespoir,
Elles sont les gouttes d'amour d'un soir.
Ce goût d'embrun sur mes papilles,
Au fond des yeux elles brûlent et brillent...
Entre deux coeurs elles se glissent -
Tel un torrent elles m'envahisssent.

Dans la grandeur de l'incompris,
Elles sont les pleurs de toute une vie.
Aux quarantièmes rugissants,
Elles s'entremêlent dans l'océan -
Loin de tes yeux elles s'arrondissent ;
Les larmes bleues du préjudice.

Au gré du temps - nuit après nuit,
Elles sont les gouttes de la pluie.
Dévalant les pétales des fleurs -
L'eau des collines de mes peurs ...
Ondées d'amour elles nourrissent ;
Fruit de la rose, du myosotis.