Mise en scène   


Il y aura de grands rires,
Des verres renversés
Un frisson de soie déchirée
Sur le rebord du ciel,
Et ton oeil bleu comme pervenche.

Il y aura la neige des pétales
En duvet doux
Sur la joue des bourgeons.
La pluie jouera à cloche-pied dans les gouttières
Et ta main émiettera des rêves
Pour les oiseaux nouveau-nés.

Il y aura le craquement des escaliers
Sous les galopades des enfants,
Et des vagues de gravier sonore
Déferlant à leurs pieds impatients.

Le vent ramènera le soleil
A travers la fissure des nuages...
La scène s'illuminera,
Et le printemps, encore un peu timide
Eternuera dans son mouchoir
Parfumé à la violette.