Soir d'orage (sonnet quadrille)

Où vont dormir les grands oiseaux,
Quand du ciel pris de démence
Les vents déchirent le silence
Par-dessus bois et hameaux ?

Quand du ciel pris de démence
Des torrents déversent leurs eaux,
Les prés tels de verts tombeaux
Voient périr duvets et semence ;

Les vents déchirent le silence
Dans un cliquetis de ciseaux
Sur les vagues en lambeaux.

Par-dessus bois et hameaux,
Du soir fuyant l'inclémence,
Où vont dormir les grands oiseaux ?