Nuage   

C’est un mot qui s’encièle et s’angélise
Un mot à prononcer de façon ouatée
D’une voix blanche ou un peu grisée.

Prendre le mot avec délicatesse
Le porter à son oreille et écouter
C’est un mot qui a ses secrets.

Le déposer sur la langue
Le faire fondre lentement
Goût glace au lait et barbe à papa.

Veiller surtout à en prendre soin
La peau des nuages se déchire
Odeurs de mousse, d’herbe mouillée.

Si le mot nuage prend froid,
S’il se novembre,
Il éternue en coulées givrées.

S’il se juillette, s’il a bien chaud,
Il glisse à pas feutrés
Echarpe bleue, lumières tissées.

Parfois on le rencontre dans un regard
Pour l’effacer il suffit d’un sourire.
S’envolent les larmes, cesse la pluie.