L'usine

C'est dans ce ventre frémissant
Que rentraient les hommes
Musette à la main
C'est dans ce ventre fourmillant
Réglé du battement d'une sonnerie
Qui avalait les hommes et
Les recrachait épuisés
Il se laissaient happer
Par ce flux et ce reflux.
Elle les faisait manger.
Ils se laissaient manger.