Venise

Dans les souvenirs
Les moins abordés
Sous les masques

D’irremplaçables
Expériences
De fêtes et de joies

N’ont survécu
Ni à l’envers
Ni à l’endroit

Mais les incendies
Les cycles et les styles
N’ont rien effacé
De l’histoire

La nostalgie
D’un passé glorieux
Tourne autour
De la Place Saint Marc

Le Pont des soupirs
Se plaint encore
Du Palais des doges
Et de ses pouvoirs

Du haut
De l’Escalier des Géants
Mars et Neptune
Observent
Depuis des siècles

Les jeux inventés
Par les hommes
Pour répondre
À l’ardeur déclamatoire
De leur cœur
Et de leurs yeux

Jeux de pouvoir
Et de domination
Des mers
Entre Venise
Et le reste du monde

Jeux d’ombre
Et de lumière
Entre l’Arc Foscari
Et la Porta della Carta
Massive et profonde