Une fable dit

Une fable dit :
Quand elles ne tombent pas dans un puits
Les tortues volent avec les papillons…
Pour que nos corps s’élèvent
Dans un même songe
Il suffit qu’un ange
Devienne notre ami
Qu’il nous confie son secret
Dans cette chambre
Allumée de romance
Rien n’est plus vrai
Qu’un moment partagé
Au travers d’une fenêtre
Ouverte à moitié
Que les voyageurs du temps
Nomment Aimance
Comme eux
Nous allons aussi loin que
Nous portent nos pas
Sous l’œil d’un rideau tiré
Pour nous rapprocher dans
Pareille immensité
Coupables et innocents
Nous rendons hommage
A la complicité qui nous unit
Nous l’inscrivons sur nos cœurs
En douceur
Sans oublier la ferveur
De notre cher ami !