Par la clameur de la langue

Par la clameur de la langue
Maternelle dans mon sang
Par les vents de l’exil
En marche dans ma voix
Par mes vers en désordre
A la limite du délire
Et la folie qui manque
A ma mémoire de cèdre
Je ne fuirai plus devant
Le désert
J’entrerai dans le feu
De l’alphabet originel
Dans l’espoir d’y découvrir
Des paroles amies
Pour atteindre l’ultime mirage
Où l’horizon est mon visage
Ne suis-je pas sans rancune
L’héritière du sable des dunes ?