Laisse-moi te raconter

Laisse-moi te raconter
Laisse-moi te dire !
Inépuisable narratrice
Rassure-toi
La nuit est passée
D'une main fatale
Le jour vient de te sauver...
Que reste-t-il, Shéhérazade
Des trésors que tu nous as légués ?
Que d'histoires dispersées
Dans les recoins de notre
Mémoire d'Orientales !
Que de balises pour parcourir
La peur au ventre
La nuit sans s'arrêter !
Jusqu'à quand notre sang
Va-t-il couler
Avant que notre parole
Ne soit porteuse
De notre volonté
Et que nos vies
Ne soient plus
Jouées aux dés !