Marre.

Je vous ai bien lu.
Et me voilà résolu.
Je n'ai plus envie de rugir ;
Je n'ai plus envie de crier.
Je commence à m'assagir ;
Je suis même tenté de prier.
Si c'est moi l'ignoble,
Je me ferais une raison.
Je quitterais ma maison
Pour retrouver mon vignoble.
Au lieu de faire l'argousin
Je m'occuperais de mes raisins
Loin de la sinistre ville.
Si on venait me chercher
Je me tiendrais tranquille.
Marre de moucher et de torcher;
Marre de foncer comme un buffle;
Marre de me coltiner
Cette réputation de mufle.
Marre de m'obstiner
Dans le désir puéril
De rendre coup pour coup.
Cela me coûte beaucoup.
Cela me met en péril.
Je préfère cultiver
Et faire la sourde oreille.
A ceux qui voudront m'invectiver
Je ne rendrai pas la pareille.
Puisqu’ils n’ont rien compris,
Je serai indifférence et mépris.
Aujourd’hui, seul le calme m’inspire.
Qu’ils aillent voir ailleurs.
Ils ne seront jamais pires.
Ils ne seront jamais meilleurs.