Cid'Ali



En hommage à l’immense et très regretté
Ali Riahi, éternel chanteur tunisien.


Le rossignol n’est pas mort . . .
Il est quelque part, en train de chanter.
Le rossignol n’est pas mort . . .
Et sa voix ne cessera de nous enchanter.
La soirée d’hier l’a fatigué, alors il dort.
Il dort pour préserver sa voix d’or.
Laissons-le profiter d’un sommeil bien mérité.
Le rossignol ne nous a pas quitté ;
Il est toujours parmi nous.
Il nous a tellement rendus fous ;
Nous lui devons tant de bonheur
Qu’il est à jamais dans nos cœurs.
Personne n’oubliera son aisance
Quand il charmait son public
Avec cette gestuelle magnifique
Qui lui donnait une telle prestance.