Au temps où j'étais belle. suite

Et, comme personne n’a su me prévenir,
Je reste prisonnière de mes souvenirs.
Des souvenirs peuplés d’hommes
Qui me hantent comme des fantômes.


Le 28 Avril 2006.