Poème pour les mécontents

Poème pour les mécontents
Du temps des jours
Qui ont oublié les vertus
De l'amour et qui
Racontent dans leurs cuisines
Des histoires à se lécher les babines

Que l'hiver se rassure
Le temps n'a pas deux mesures
Il neige en son temps
Et pleut en morte saison

Nous ne rirons pas des amours mortes
Ni des chiens errants à notre porte
Nous ne prendrons pas le soleil
Pour la roue des pendules d'azur

Que l'hiver se rassure
Il n'y a pas deux poids deux mesures

Sur le ring des gens d'en face
Des gueules d'amour font la grimace