L'homme heureux

Il est beau l’homme en paix, et qui rayonne,
On devine dans ses yeux, éclairés de lumière,
Des jeux malicieux, des chansons qu’il fredonne,
Tout cela il l’invente, et ne sais pas comment.

Il est bientôt midi, c’est tout ce qu’il attend,
Où plutôt pour mieux dire, il n’espère rien en fait,
Car il a déjà tout, et il l’a tout le temps,
Chaque respiration est occasion de fête.

Pourrait-on s’étonner d’une existence pareille ?
N’être attaché à rien, sinon à l’essentiel ?
Lui a choisi son but, de tout il s’émerveille,
Et ce tout la résonne, dans ses grands yeux bleus ciel.