Madame Gendron

La beauté se révélait partout autour d'elle

Toujours prévenante, présente
Aux émotions des autres
Du début à la fin
De notre court voyage
Toute menue elle veillait sur nous
Autant que sur les clients
De son magasin général du Lac Aux Sables

Je retrouve des souvenirs
Des moments paisibles et harmonieux
Des instants d'amour
Lus dans le regard tranquille
De son grand époux
Qui l'arrosait en silence
Avec ce sentiment
Comme il faisait pleuvoir
Sur son jardin si verdoyant, l'eau
Ou comme il nourissait
Avec les meilleures graines
Les oiseaux de sa basse-cour
Dont des dindes
Qui aimaient bien mordre
Les parties les plus charnues
Des fesses de fillettes
Comme celles de ma soeur et moi

Un visage aux traits affinés et doux
Des cheveux qui
Malgré leur soie blanche
Lui donnait l'air d'un ange
C'était la bonté même, c'était Madame Gendron

Son petit magasin
Avec tous ces pots en verre remplis de bonbons,
Et sans doute d'autres choses
Ses cuisines d'été ou d'hiver
Ses déjeuners avec ses tartinades de miel
Que les abeilles Gendron
Déposaient sur sa table
Où les trempettes de sirop d'érable
Des voisins Léveillée
Où les fraises dans la crème
Où les pommes vertes et surettes
Selon la saison
Aiguisaient ma gourmandise
Et mon envie de revenir

Nimbée d'une enfance bouleversante
Je reconnais que ce fil relié à ma vie
M'entoure d'une aura paisible,
De couleur & de générosité
Grâce à ça entre autre
Je peux donner à l'enfant que j'étais
Un élan de compréhension
De réconciliation et d'affection
Qui m'ouvre aux cadeaux
Que la femme que je suis devenue peut accepter