Homme trop virtuel

Pour moi homme de chair ,

Habillé par trop de virtuel

Idéalisé comme dieu de mes désirs nocturnes,

Laisse encore ton image voler au vent de mes fantasmes


Retiendrais-je mes tourments diurnes

Intérieurs explosés en moi, souvenir de ton corps,

Comme si je léchais chacun de tes poils

Halo de la beauté faite désir

Amoure-moi, essence-moi de l'amour

Ruisselant qui me rend folle & animale

Danse avec moi encore cette danse anglaise.


Ginette Villeneuve
5 avril 2005