~C'est un terrible ravage~

Minuit
Tout en travaillant à l'ordinateur
Sur un de mes Java Script d'art
Le dos au téléviseur
J'écoutais d'une oreille distraite
Le film,
Les oiseaux d'Alfred Hitchcock

En pivotant parfois
Je regardais
Ces souvenirs les plus vifs
Que ma mémoire gardait
Dans un coin de ma tête

Tout à coup
Dans la partie intense du film
Où les oiseaux noirs sont tous réunis
Des sons étonnants
Se sont ajoutés

En me retournant
Aux bruits s'est ajouté une lumière intense
Et une grande chaleur
Vivement je me suis levée
J'étais au balcon
Pour voir ce spectacle de terreur
La fenêtre du salon
Et de la porte ouverte étaient devenus flammes.

Le feu

Ce magasin long comme un trois étages
Cet édifice qui se trouve en face de chez moi
De l'autre coté des chemins de fer
Dans un immense brasier, un feu d'artifice
Une chaleur intense brûlait

J'ai téléphoné aux pompiers
Je ne les voyais pas
Ils étaient déjà sur place
Depuis un bon moment
M'a-t-on raconté

D'autres camions sont arrivés
La rue si calme à cette heure d'habitude
Grouille de gens venus voir ce qui se passe

Les pompiers au bout de leurs échelles
Jetaient leur eau
Coté maisonnette bleue
Collée sur le magasin de produits électriques

Feux d'artifice bleutés
Bruits assourdissants,
Lumières des autos des policiers
Le centre de la bâtisse
Dans un grand fracas
S'est effrondré