Un chat comme couverture



Si vous avez le temps pour une lecture
Voici à lire une belle aventure
L’histoire d’un chat qui comme nourriture
N’avait comme choix que les ordures
On disait qu’il était de mauvaise augure
Car il était tout noir de fourrure
Il n’y pouvait rien c’était la nature
Et ne pouvait pas se faire une teinture
Par rapport an chat voisin il était miniature
On le bousculait, le jetait dans la sciure
Il avait failli se faire écraser par une voiture
Vraiment une vie de chien c’était très dur.
Un jour il vit passer une belle créature
Une vision à se taper la tête contre les murs
Des pattes, des formes, une cambrure
Inexplicable à cause de la censure.
Elle s’arrêta, le regarda, et prit une posture
Elle était belle, une vraie peinture
Il avait eu le coup de foudre, c’est sûr
Cela se voyait comme le nez sur la figure.
Alors telle la légende du roi Arthur
Invincible avec sa belle armure
Il bondit et la prit en filature
Où pouvait aller une minette si pure
Il imaginait des pièges, une capture
Un coup de patte à droite, une griffure
Je suis touché, pas grave, une éraflure
Je n’ai peur de rien, sauf des piqûres.
Au coin d’une rue il entendit des murmures
Il devait être fort avoir la carrure
On ne rira plus de lui comme une caricature
Mais plutôt comme un chat fort, une pointure
On dira de lui , il avait de l’envergure.
Puis soudain le trou noir, une coupure
Il sentit dans son cœur une forte brûlure
Il ouvrit les yeux, oui quelle déchirure
Avant même quil la courtise il y avait rupture
Elle mangeait tranquillement une petite friture
Avec un chat à la belle coiffure
Il avait même au patte des chaussures
Avec ces initial comme signature
Dommage pour moi quelle déconfiture
Encore une fois je ferais ceinture
A plus tard, peut-être dans un jour futur.