La lettre


Ces quelques lignes que je t’écris,
Disent toute la vérité,
C’est que je n’ose te les dire,
Ou même te les avouer.
Ces quelques lignes que je t’écris,
Surtout en les lisant,
Ne t’amuse pas à en rire,
A en rire méchamment.
Car ce qu’écrit mon stylo,
C’est ce qui tient dans mon cœur,
Et je ne trouve rien de plus beau,
De croire à un vrai bonheur.
S’il te plaît évite de me corriger,
En lisant toutes les fautes,
Car tu sais je n’ai pas chercher,
A faire les écoles hautes.
La seule chose que je sâche faire,
C’est écrire sur du papier,
Quelques lignes que l’on appelle vers,
Ou poème pour toi ma bien aimée.
Ce ne sont que des mots simples, ordinaires,
Qui me viennent du fond du cœur,
Je n’ai besoin ni de Verlaine ni de Molière,
Pour t’écrire cette lettre qui fait mon bonheur.
Je t’aime, je ne peux te le dire,
Je t’aime, je préfère te l’écrire,
Je t’aime, à ne plus en dormir,
Je t’aime, combien de temps vais je souffrir.