L'espérance

Il est des ciels perdus d’avance,
Insaisissables comme le vent,
Et des soleils aveuglants
Toujours condamnant à l’errance.

Il est des terres fertiles si denses
Qu’aucune racine ne fend,
Et des océans si grands
Qu’ils engloutissent toute espérance.

Les déserts suscitent la patience
Autant que l’amour du temps.
Le secret des sentiments
Est d’abord affaire de confiance.

Se refuser à toute croyance
Donne à l’espoir son brillant,
Une limite aux éléments,
Tend la main à la résilience.

Il est des ciels bleus de silence,
Beaux comme le bonheur du temps,
Et des soleils flamboyants
Faisant de la vie une romance.