Chocolat

Le chocolat en carrés
Poussait de petits cris,
Que j’ai de loin entendus.
Le chocolat démasqué,
Noir, tout penaud, m’a souri.
Et j’ai complètement fondu.
Ce chocolat si joli
M’a simplement fait craquer.
Il ne s’est pas enfui.
Une fois nu, je l’ai croqué.
En mousse, je l’ai répandu.
Mes yeux alors se sont fermés.
Et de plaisir, j’ai souri.
Sans bouger, je suis resté
Ainsi, un temps, suspendu.