La complainte du retraité   

Mignonne, allons voir si l'arthrose
Qui depuis ce matin m'ankylose,
Voudra bien s'atténuer vite fait,
Après quelques pas dans la rosée,
Me permettant pour un moment
De retrouver ma souplesse d'antan.

Las ! Voyez l'évolution du corps !
Avec lui je ne suis plus d'accord.
Le squelette s'est un peu grippé,
Puis le sang a moins bien circulé.
Dis-moi la raison, marâtre nature
De tous ces maux que j'endure ?

Alors écoutez-moi, Mignonne.
Prenez ce que la vie vous donne.
Cueillez, cueillez votre jeunesse,
Car inexorablement la vieillesse
Effacera votre éphémère beauté.
Ainsi, vous n'aurez rien à regretter.