Le Lapin et le Hérisson (Fables1)

« A quoi bon, dit le lapin,
Tous ces piquants, telles mille lances,
Car ses épines n'empêchent pas
A tout oursin qu'on le mange ?
Ces éclairs figés d'obscure
Qui n'attirent que feuilles et terre. »
A ces mots vint le renard
Au pelage plus doux qu'un lièvre,
Mais préféra le cousin
De fourrure au hérisson.
Car plutôt anticiper
Que les fourrés rechercher.