La poésie

La poésie est femme aux mille visages:
Cantate, pastourelle, complainte, élégie,
Héroïde, villanelle, madrigal, palinodie…

En florilèges de vers elle nous charme:
Sizain, huitain, dizain…
Son cœur bat en rimes:
Croisées, embrassées, batelées,
Homographes ou homophones…
Elle nous surprend par l'allitération ou l'assonance
Avec césure à l'hémistiche…

Assez pour les habits!
Assez pour l'art!
L'art habite les syllabes, les mots, les strophes…
La poésie ne saurait être amour en cage.
Eucharistie des sentiments,
Prière des incroyants,
La poésie éclot dans le cœur,
Elle y demeure.

Elle est cette éruption venue des magmas
Enchantés ou meurtris
De la vie qui se fige en aléas.
Les miroirs de l'âme
En argentent les résonances
Pour le seigneur comme pour le manant.

Née dans la solitude pour nous en prémunir
Ou dans le bonheur pour nous en parfumer,
Elle triomphe des labeurs de la technique,
S'élève au dessus des éclats de la prosodie.

Je sais qu'elle est là
Quand pâlit ma froide raison,
Quand chantent les mots de la philosophie,
Quand se fait nuage mon corps alourdi,
Quand mes yeux deviennent étoiles…

Quand les trois cœurs du temps ne font plus qu'un.